Interview avec Steven H. Fuite

Chaque semaine, nous publions une brève interview d’une personne à qui nous posons cinq questions. Nous commençons par le président du Conseil synodal, Steven H. Fuite.

1.  Décrivez-vous en trois mots.

Bienveillant, plein d’espoir, volontaire.

2. Êtes-vous protestant ? Pourquoi ?

Enfant, j’ai été élevé de cette manière. J’en ai fait un choix dans ma jeunesse car c’est un beau point de départ pour observer le monde.

3. Quel est votre verset préféré de la Bible ? Pourquoi ?

Les paroles de Jésus :

Laissez-moi vous instruire, car je suis doux et humble de cœur.

Mon père m’en faisait la démonstration, souvent sans parler. Quand il est décédé, j’ai inscrit ces paroles sur le faire-part de décès.

4. Pour vous, qu’est-ce que prier ?

C’est plus une façon de vivre qu’un acte. Un jour, j’ai demandé à des personnes s’ils pensaient que l’on pouvait faire du vélo tout en priant. Ça a ouvert le débat. Lorsque j’ai à nouveau posé cette question, il y a eu une unanimité.

5. Aujourd’hui, qu’est-ce que les protestants peuvent apporter au monde ?

Écouter les gens de façon conséquente. Discuter ouvertement, faire de vraies rencontres, chercher ensemble, demander ensemble, même s’il n’y a pas de réponse.
Et crier. Il y a une quantité innombrable de personnes pour qui la vie n’est pas un cadeau mais une épreuve, des personnes pour qui « vivre » s’est transformé en « survivre ».
Et ça, je ne pourrai jamais m’en faire une raison.

arrow