Dimanche thématique du diaconat mondial

NOTRE ACTION POUR LA PROTECTION DE LA CRÉATION AU RWANDA ET EN RÉP. DÉM. DU CONGO

L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le Jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. – Genèse 2, 15

Choisissez la vie, pour votre propre avenir et celui de vos descendants. – Deutéronome 30, 19

En tant qu’EPUB, nous voulons réfléchir à notre responsabilité de communauté religieuse dans la lutte contre le réchauffement climatique (cfr. Nouvelles synodales de février 2022).

Malgré les efforts consentis à travers le monde dans la lutte contre la déforestation, les villes et milieux ruraux en Afrique commencent à subir de plein fouet le phénomène du changement climatique.

La pratique de l’agriculture sur brûlis et la coupe incontrôlée des arbres pour la fabrication de charbon

de bois, dont la demande ne cesse d’augmenter dans les villes, sont les quelques facteurs à la base du déboisement à grande échelle dans les villages. Cela a des conséquences fâcheuses sur l’environnement et sur le vécu quotidien de la population.

C’est pourquoi l’EPUB et l’ONG Solidarité Protestante ont décidé de soutenir deux partenaires dont l’EPR au Rwanda (Église Presbytérienne du Rwanda) et la CBCO à l’ouest de la RD Congo (La Communauté Baptiste au Congo) dans le but de promouvoir la gestion durable des forêts et la biodiversité à travers la pratique de l’agroforesterie, du reboisement, de la création de parcs forestiers, afin de contribuer à la réduction de la déforestation et ainsi lutter contre les effets du changement climatique.

Cette action est une réponse à l’appel de l’EPUB sur les défis environnementaux et climatiques auxquels nous sommes tous confrontés.

Concrètement, il sera question en tant qu’église :

  1. de la mise en place des germo-pépinières des essences forestières et des arbres fruitiers autour des paroisses, des écoles et des villages au Rwanda et en Rép. Dém. Du Congo, (à Sona Bata dans la province du Kongo Central) ;
  2. de la sensibilisation des leaders religieux et communautaires, des enseignants, des membres des églises, des écoliers et des infirmiers à la problématique du changement climatique afin de les aider à la plantation d’arbres et pour éradiquer la dégradation des forêts © solpro ;
  3. de la production et de la diffusion des émissions radiotélévisées sur le climat et l’importance de l’arbre et de la forêt ;
  4. de la mise en place des écosystèmes forestiers pour l’apiculture.

 

Planter un arbre, et a fortiori une forêt, c’est d’abord un acte volontaire, une marque d’espoir et un investissement sur le long terme. Cela nécessite une réflexion et une stratégie, des efforts et des coûts. Derrière chaque arbre planté, il y a une détermination et une action humaine, dont la réussite finale dépend de la bonne volonté des protagonistes.

Sachant qu’un arbre coûte entre 5 € et 10 €, et qu’il s’agit de l’acacias, de l’okoumé, du sipo, du sapelli, du limba, de l’évéa et de l’eucalyptus, votre offrande vous fera participer à la protection de la Création en recréant la forêt au Rwanda et en Rép. Dém. du Congo. Vous pourrez ainsi planter des milliers d’arbres sans vous déplacer.

Nous nous engageons à soutenir ces deux partenaires avec un montant de 15.000 € ou plus. Nous comptons donc sur vous pour soutenir notre action, avec la communication : “Protégeons la Création au Rwanda et en RDC”.

 

 

 

Plus d'évènements

arrow